Entre 1990 et 2007, le nombre de dossiers de surendettement déposés auprès de la Banque de France a plus que doublé.


182 855. C'est le nombre de dossiers déposés fin 2007 auprès de la Banque de France. 154 938 ont été déclarés recevables. En 1990, 90 174 dossiers avaient été transmis à la BDF, pour 64 320 reçus. Cependant, entre 2006 et 2007, le nombre de dossiers déposés a baissé de 1.1%.

39 200 euros. C'est l'endettement moyen en euros des dossiers déposés fin 2007. L'endettement lié à un achat immobilier, seulement 7% des dossiers, s'élève en moyenne à 59 700 euros. Les crédits assortis d'une échéance (prêts personnels par exemple), qui sont présents dans 42% des dossiers, atteignent en moyenne 15 000 euros. Présents dans 86% des dossiers, les crédits sans échéance (découverts, crédits renouvelables…) s'élèvent à 19 000 euros.

2 500 euros. Les charges courantes des ménages représentent désormais une forte proportion des dossiers de surendettement : 81%. Elles sont le plus souvent liées au logement, et représentent un montant moyen de 2 500 euros.

64%. La dernière étude publiée par la Banque de France sur le profil des surendettés démontrait qu'une majorité (64%) était des personnes vivant seules (célibataires, veufs ou divorcés).

52%. Selon l'Observatoire des crédits aux ménages, c'est la part de Français qui, en 2007, avaient contracté un crédit. Soit 13.85 millions de ménages. Ainsi, 33% des ménages détiennent un crédit à la consommation, 30% un crédit immobilier. Et 12% d'entre eux cumulent les deux.

780,7 milliards d'euros
. Toujours d'après l'observatoire des crédits aux ménages, c'est l'encours des crédits détenus par les ménages. Soit 646.3 milliards en crédit immobilier et 136.4 milliards en crédit à la consommation. Des chiffres qui représentent 63.7% du revenu disponible des ménages, contre 59.9% en 2006 et 44.2% en 1989.

Source : www.lefigaro.fr