Rachat de crédit refuse. Que faire ?

0
449

On vous a refusé un rachat de crédits ? Quelles sont les raisons et que faire après un rachat de crédit refusé ?

Si vous souhaitez faire un rachat de crédits, autrement dit regrouper vos prêts en cours en un seul crédit afin de diminuer votre mensualité globale, vous devez savoir que toutes les demandes ne peuvent aboutir favorablement, de nombreux dossiers de rachat de crédit sont refusés.

Les établissements préteurs sont seuls juges des critères d’acceptation d’un regroupement de crédits. Alors quelles sont les causes d’un refus et quelles solutions peut on apporter ? En règle générale l’établissement préteur s’attardera principalement sur votre solvabilité et votre capacité à rembourser votre regroupement de crédits.

Mais rien n’oblige ces sociétés à vous donner les raisons d’un tel refus sauf si vous êtes fiché au FICP. Il existe 3 principales raisons à un rachat de crédit refuse.

Les critères de refus d’un rachat de credit.

Fichage au FICP

Le Fichier National des Incidents de paiement est géré pas la banque de France. Il recense les personnes ayant des incidents de remboursement auprès des organismes de crédits ou des banques.

Si vous êtes fiché au FICP, vous aurez les plus grandes difficultés pour souscrire un crédit. C’est la raison principale d’un refus de rachat.
Votre situation budgétaire est trop mauvaise.

Un organisme de rachat de crédits peut refuser votre demande car votre taux d’endettement est trop élevé. Il peut estimer qu’un regroupement de vos prêts ne sera pas suffisant pour assainir votre budget, c’est surtout valable pour des personnes qui ont un taux d’endettement supérieur à 70%.

Là il y a de fortes probabilités pour que votre rachat de crédits ne soit pas accepté par la plus part des sociétés.
Critères d’acceptation non remplis.

Chaque établissement de crédit à ses propres critères d’acceptation d’un dossier de regroupement de crédit. Ses critères servent à juger si votre rachat de crédit à de bonne chance d’être remboursé jusqu’au bout.

Ces critères peuvent être votre âge, budget, profession, banques, nombre de crédits en cours, banque actuelle, nombre et âge de vos enfants. Et en cette période de crise, les critères se durcissent ce qui augmente le taux de rachat de crédit refusé.

Que faire suite à un rachat de credit refusé ?

Pour cause de fichage au FICP

Si vous êtes fiché au FICP, vous pouvez essayer de régulariser la situation avec l’organisme qui vous a fiché au FICP. Pour savoir qui vous a fiché au FICP vous pouvez faire la demande directement auprès de la Banque de France en vous rendant dans ses locaux. Cette régularisation peut vous éviter un refus de rachat de crédit.

Si vous êtes propriétaire vous pouvez toujours faire un rachat de crédit hypothécaire.
Mais il est plutôt conseiller dans un cas comme celui-ci, de faire appel à la commission de surendettement en déposant un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

Si votre situation financière est trop mauvaise

Vous pouvez toujours faire des demandes auprès d’autres organismes de regroupement de crédits. Mais même si les établissements préteurs n’ont pas les mêmes critères en matière de taux d’endettement, il est conseillé ici aussi de vous tourner vers la commission de surendettement.

Vous pouvez aussi attendre que votre situation se stabilise et que votre endettement diminue, vous pourrez ainsi monter un nouveau dossier avec une meilleure situation. Mais il faut attendre 6 mois entre deux demandes.

Si vous ne remplissez pas les critères d’acceptation

Si c’est votre profil d’emprunteur qui pose problème, vous pouvez tout simplement faire d’autres demandes auprès de plusieurs établissements spécialisés dans le rachat de crédit.

Les critères d’acceptations étant variables d’un organisme à l’autre, il y a donc surement une société de crédit prête à accepter votre dossier. Mais attention, ne déposez pas votre dossier n’importe où, de nombreux organismes spécialisés dans le regroupement de crédits sont prêt à accepter n’importe quel dossier mais à des taux proches du taux d’usure.

Le plus simple étant de vous tourner vers un courtier qui vous permettra de ne pas perdre de temps et vous évitera de multiplier les dossiers.

Important en cas de refus de rachat de crédit :

Il est important de savoir que si votre dossier de rachat de crédit a été refusé, vous n’avez rien à payer que se soit au courtier ou à l’organisme de rachat de crédit.

La loi MURCEF oblige les professionnels du rachat de crédit à ne vous faire payer que lors de la signature effective d’un rachat de crédits.

Le refus d’un dossier n’est pas une fatalité, il faut persévérer et surtout préparer au mieux votre dossier.