rachat de credit: les pieges à eviter

Devant la prolifération d'offre de regroupement de credits, il est bon de rappeler certaines règles afin d'éviter les pièges du rachat de credit.

Ne prenez pas le rachat de credit à la légère. Pour effectué un regroupement de crédit, qu'il soit pour des emprunts immobiliers, des prêts à la consommation ou des credits revolving, faites appel à des organismes reconnus. Ces derniers sont les seuls à etre à même de vous offrir les garanties nécessaires et à respecter la legislation en vigueur. Il ne faut pas oublier que le rachat de credits vous engage sur le long terme, 10 à 15 ans.

 

- Premièrement, faites extrêmement attention aux annonces que vous trouvez dans des journaux gratuits. Ces annonces sont souvent faites par des particuliers qui agissent en toute illégalité et surtout qui demandent des commissions faramineuses.
 
- Il est important de savoir que la loi MURCEF interdit aux organismes de percevoir des frais de commission ou d’ouverture de dossier. Vous ne devez rien payer avant que le contrat ne soit signé.

- Faite attention à la transparence de l'offre. En effet certains courtiers en rachat de crédits vous annoncent un taux d'appel compris entre 3,6% et 4%. Mais une fois que vous leur avez fourni les pièces originales, ils vous annoncent un taux d'intérêt beaucoup plus élevé. Mais comme vous avez fourni vos originaux, vous êtes bloqués. Alors attention ne fournissez JAMAIS vos originaux avant une étude plus poussée.

- Il faut aussi faire attention au détail des frais. Lors d'un rachat de crédits, il y a 4 types de frais à adjoindre :

  • Dans le cadre d’un rachat comprenant certain crédit comme les crédits immobiliers, il vous faudra vous acquitter d’indemnités de remboursement anticipé. Ces indemnités représentent environ 3% du capital restant dû.
  • Les frais de garantie (Environ 2 % de l'encours, pour une hypothèque et environ 0,60 % pour la caution crédit logement).
  • Les frais de dossier pour le nouveau prêt.
  • Le mandat du courtier. Attention, un courtier ne peut vous demander d’être payé qu’au déblocage des fonds, jamais avant.

- Contrairement au crédit immobilier, lors de votre signature chez le notaire dans le cadre d’un rachat de crédit, le notaire ne doit pas vous demander d’avancer les frais. C’est lui qui doit faire l’appel de fonds auprès de la banque.

- Attention aux démarcheurs à domicile. Certains commerciaux des sociétés de rachat de crédits passent récupérer les dossiers chez les clients et en profitent pour récupérer les originaux de vos documents. Là encore attention ne jamais céder, ne donner pas vos originaux sinon vous êtes coincés. Alors dans un cas pareil refusez et changez de société.

- Les courtiers étant commissionnés au volume racheté, faites bien attention qu’ils ne gonflent pas la note en gonflant la trésorerie. Evaluez avec attention vos besoins en liquidité disponible dont vous aurez besoin après le rachat de crédits.


Prenez votre temps pour vous permettre de comparer les offres de rachat de credits avant de faire votre choix.

 

Comparez les offres de rachat de credits auprès des professionnels du rachat de credits.