air a vos finances

Quand les crédits on une place trop importante dans le budget et qui est difficile d’y faire face, le rachat de crédit est un bon moyen d’alléger ses dettes. Mais cette solution aussi intéressante soit elle mérite de la prudence.

Très prisé dans les pays anglo-saxons, le rachat de crédit est présent en France depuis la fin des années 90. Le principe est simple, regrouper en un seul crédit les crédits que l’on possède déjà. Ce regroupement permet de réduire le taux global des crédits surtout si vous regroupez des crédits revolving. Les taux sont de l’ordre de 5 à 6 % contre 19 à 20% pour les crédits revolving. Cela permet d’alléger considérablement les mensualités de vos crédits et vous redonne du pouvoir d’achat.

Vérifier bien les avantages apportés par le rachat de crédit

Toutes les dettes non professionnelles peuvent être inclues dans un rachat de crédit, comme les crédits revolving, les crédits immobiliers, les arriérés d’impôts.
Le plus avantageux d’ailleurs est d’avoir un crédit immobilier parmi les crédits à regrouper car le bien immobilier constitue  une garantie pour le préteur. Mais il faudra bien faire attention à votre contrat de prêt immobilier qui peut comporter une clause de pénalité de remboursement qui peut être élevée et des frais de mainlevée s’il y a une hypothèque.
Il faut aussi faire attention aux frais qui sont liés à l’ouverture d’un nouveau crédit. Il en va de même pour l’assurance couplé au nouveau prêt. Les conditions sont elles aussi bonnes que pour les assurances qui garantissent vos anciens crédits. Chose à prendre en compte si votre santé est fragile.
Il est donc important de vérifier si le rachat de crédit est avantageux dans votre situation. Il faudra donc comparer la situation avant et après le rachat de crédit pour déterminer si oui ou non il faut passer par un rachat de crédit.

Faire jouer la concurrence

Les banques refusent très souvent de vous racheter vos crédits car elles perdraient en rentabilité. Il devient donc primordial de faire appel à des courtiers en rachat de crédit. Mais il faut là aussi être prudent sur les commissions qu’ils prélèvent. Il faudra donc faire jouer la concurrence car les commissions peuvent aller jusqu’à 7% du montant du crédit global.

Alors prenez votre temps pour faire votre choix, le rachat de crédit devant être exceptionnel et doit être fait après une prise de conscience de sa situation. Car il serait dommage de réduire ces mensualités et augmenter son pouvoir d’achat pour retomber dans les travers du crédit à outrance.