refus rachat credit De nombreux dossiers de rachat de credit sont refusés. En effet les remous causés par la dernière crise financière ont mis à mal la souplesse des banques en matière de rachat de crédit.

Il faut savoir qu'une demande de regroupement de crédits n'entraîne aucune obligation d'acceptation de la part de l'organisme prêteur. Certaines situations ne rentrent pas dans les critères favorables pour une acceptation. Si ces critères varient selon les sociétés spécialisées ou les banques, les refus sont toutefois inévitables dans certains cas de figure.

Le fichage au Fichier National des Incidents de paiement (FICP) est la raison principale pour un refus de regroupement de créditss. Néanmoins, certains organismes peuvent passer outre si vous êtes propriétaire de votre bien immobilier et, sous certaines conditions, peuvent procéder au rachat par le biais d'un rachat de crédit hypothécaire. En règle générale, le fait d'être fiché au FICP géré par la Banque de France, vous fermera automatiquement les portes de tout crédit. Pour lever cette interdiction il suffit de régulariser votre situation auprès de l'organisme à l'origine du fichage.
Si votre santé financière est trop précaire, si vos trois derniers relevés bancaires affichent des impayés, même régularisés, les organismes de rachat seront frileux à vous accorder leur confiance. Il faudra dans ce cas attendre pendant quelques semaines que votre compte se stabilise et que vos échéances soient honorées. Si le dossier est refusé par la majorité des sociétés, il faudra envisager la saisine de la commission de surendettement.

Votre solvabilité et votre aptitude à rembourser un emprunt sera étudiée de très près. Il va sans dire qu'une personne en contrat indéterminé, employée dans une entreprise sérieuse aura plus de chance que celle qui cumule les contrats à durée déterminée ou n'offre pas une garantie de revenus sur du long terme. L'âge peut également être un frein, une personne trop âgée présentera plus de risques surtout si la durée du crédit est longue.
Votre taux d'endettement ne devra pas dépasser 33 %. Si après étude, il s'avère que le regroupement de vos crédits ne suffira pas à assainir votre budget du fait d'une mensualité trop élevée par rapport à vos revenus, votre dossier jugé inadapté, sera refusé. Il faudra alors passer par un dossier de surendettement auprès de la banque de France.

Un refus ne signifie pas forcément l'échec de votre projet. Chaque organisme possède ses critères propres d'acceptation pour un dossier de rachat et la raison d'un refus varie de l'un à l'autre. Il est essentiel de persévérer dans les recherches en faisant toutefois preuve de vigilance car certaines sociétés, peu sérieuses, accepteront un dossier assorti de conditions usuraires.
Il est préférable de s'adresser à un courtier. Ce professionnel vous mettra en relation avec un organisme prêteur susceptible d'accéder à votre demande et vous trouvera la meilleure offre. Il prendra en charge toutes les démarches administratives depuis le montage du dossier jusqu'à sa finalité avec l'obtention d'un emprunt. Un bon courtier saura vous faire gagner du temps et vous évitera de multiplier inutilement les dossiers auprès de diverses sociétés de crédit.

Notre sélection de courtiers en rachat de crédit

Partners Finances CrediGo Keyliance



     
     
Rouaix Finances